Aide sur Pour accéder à cette rubrique, connectez-vous . Si vous n’êtes pas encore inscrit(e), cliquez-ici
Fermer
Aide sur Pour accéder à l’Espace Dons & Cotisations, référencez votre association.
Fermer
Aide sur
Avant d’accéder à l’Espace Dons & Cotisations, choisissez l’association pour laquelle vous souhaitez souscrire :

Fermer
Aide sur
Avant d’accéder à votre Espace Bureau Comptanoo, choisissez l’association que vous désirez gérer :

Fermer
Aide sur Pour accéder à cette rubrique, référencez votre association.
Fermer
Aide sur
Avant d’accéder à cette rubrique, choisissez l’association pour laquelle vous souhaitez proposer une offre de poste  :

Fermer
Aide sur WALDEC est le logiciel de gestion des associations qui a pour objet de créer le « répertoire national » des associations françaises. Déployé depuis 2005, dans les préfectures et sous-préfectures, il équipera progressivement tous les sites. Toute association créée depuis l'implantation de WALDEC dans le département reçoit un numéro de type Wxxy000000 où x est département, et y le site. Ce numéro se trouve sur les récépissés de création ou de modification des dirigeants de l'association, délivrés par toutes les préfectures et sous-préfectures ayant implanté WALDEC.
Fermer
Faire connaître asso&co à vos amis

asso&co est un site communautaire destiné à l'ensemble des acteurs de la vie associative.

 

 

 


Le Forum

Le forum

Le forum est un espace de discussion, d’échange et d’entraide entre tous les acteurs du monde associatif.

000975 messages

Accéder au forum

S'informer
Les actualités

La dissolution d'une association ne peut pas être rétroactive

Le 13-11-2012  par admin741

Un avis du Comité de coordination du registre du commerce et des sociétés concernant la dissolution d'une société commerciale, peut être transféré au droit associatif : on ne peut pas décider la dissolution de l'association avec un effet rétroactif.

On peut, à tout moment, décider de mettre fin à une association. Cependant, l'assemblée générale ne peut pas donner un effet rétroactif à la dissolution. Selon le Comité de coordination du registre du commerce et des sociétés, si une dissolution décidée lors d'une assemblée générale peut être fixée à une date ultérieure, en aucun cas elle ne peut être fixée à une date antérieure. En effet, « cela aurait notamment pour conséquence de pouvoir remettre en cause la validité des décisions prises par les représentants légaux pendant la période en cause. En outre, ce serait admettre que l'activité a été exercée de manière illicite dans cet intervalle de temps car, à compter de la dissolution, la personnalité morale ne subsiste que pour les besoins de la liquidation et non pour assurer la marche normale des affaires » de la structure.

L'avis du CCRCS du 30 mai 2012 n° 2012-025


▲ Haut de page